Vers des choix conscients et puissants

Se libérer du passé et retrouver son libre arbitre permet de se réapproprier ses choix et de prendre des décisions en conscience et de manière éclairée. Le travail du deuil des anciennes croyances, des émotions bloquées, des douleurs enkystées et des blessures profondes est nécessaire pour commencer à revivre et non plus survivre. Se déployer dans sa pleine puissance et sa pleine manifestation ne peut se faire sans s’épurer des couches obsolètes et de ce qui opacifie la lumière qui réside en chacun de nous.

D’Ingmar

Se libérer de ces entraves là nous permet de reprendre notre route et d’y découvrir de nouveaux chemins, de nouvelles clairières et de nouvelles beautés à chaque tournant.

Mais elle nous permet également de retrouver notre liberté essentielle. Celle qui nous donne l’opportunité d’imaginer, de créer et de manifester la vie telle que nous voulons la voir, dénuée de toutes les craintes qui limitent et réduisent le champ des possibles et des explorations.

Lorsqu’on sent l’énergie revenir dans notre être, nos sensations, nos pensées et nos rêveries, on peut sentir une montée de joie, d’excitation, d’élan à se mettre en mouvement ou juste à profiter et se délecter de l’expérience positive et sereine que nous traversons alors.

A ce moment là, il est normal et il est même important de se laisser le temps de se sentir ému lorsque le verrou se débloque, lorsque le barrage interne saute et que nous sommes enfin mûrs pour nous autoriser cette douce et pourtant si rebelle liberté.

La douleur de l’interdit passé se réactualise alors momentanément, juste pour nous faire réaliser à quel point la nouvelle donne est précieuse et qu’elle viendra potentiellement révolutionner notre monde interne, notre positionnement dans le monde et par conséquent, notre vision de cet environnement qui paraît naturellement de plus en plus modulable. On s’aperçoit que la puissance que nous sentons frémir, s’agiter, puis vibrer et vrombir est en capacité de transmuter notre expérience terrestre, de révolutionner le quotidien banal, de requalifier nos vécus les plus basiques.

D’Ivan Shunyakov

C’est en se laissant guider par cette puissance que nous pouvons trouver un guide fidèle, juste et mesuré dans les décisions que nous devons prendre. Surtout lorsqu’il s’agit de décider de ce que nous voulons laisser rentrer dans nos vies et de ce dont nous n’avons plus envie. C’est aussi par les vagues que génère cet élan que nous sommes invités à prendre des initiatives qui, parfois, nous paraissent plus se rapprocher de la prise de risque, voire carrément d’un acte tendrement fou car non engrammé dans notre système psychique et nos croyances déjà établies. L’énergie débloquée nous pousse à suivre nos tripes et notre cœur en mettant momentanément notre tête au repos. Ces essais/erreurs nous permettent d’apprendre toujours plus tout au long du chemin et de se réajuster pour mieux définir nos envies, nos besoins, nos désirs et aussi leurs contraires !

Se libérer des inhibitions qui nous font parfois faire des choses que notre être profond ne souhaite pas réellement ou qui ne nous servent pas dans notre évolution personnelle, nous permet d’attirer à soi des situations et donc des choix qui nous inscriront dans un cercle vertueux et non plus enfermant, dans une dynamique de renouveau et d’ouverture plutôt que de fermeture et d’étouffement.

Deuil veut dire digestion, traversée, intégration. Deuil ne veut pas dire déni, négation, immobilisme ou stratégie de l’autruche. Il nous faut alors beaucoup de courage pour se confronter face à face à ce qui nous a fait souffrir jadis, regarder les traces que cela a laissé sur notre cuirasse et commencer à rénover les entailles, les salissures, les couches superflues de protection et de méfiance. C’est aussi le temps de remercier toutes ces imperfections de leurs bons et loyaux services car sans eux, nous aurions été exposé à plus de danger encore, à plus de souffrance potentiellement insupportable, à plus de blessures à venir.

De Ravi Roshan

Les beaux jours s’installant, il est temps de se délester de ses anciennes écorces, de ses anciennes feuilles séchées, de ses fleurs rabougries. Invitons le soleil et la rosée du matin à planter de nouveaux engrais pour reprendre notre croissance. Accueillons les énergies alentours qui nous y aident lorsque nous les laissons agir en nous et autour de nous. Laissons les synchronicités se déployer pour en tirer davantage bénéfice et s’en servir comme tremplin de notre propre croissance.

Accueillons la joie enfantine du plaisir innocent et pourtant si puissant. Laissons nous porter par la douceur de la vie et les challenges engageants qu’elle nous envoie dans le seul but de nous aider à découvrir ces pépites qui se nichent en nous et n’attendent qu’à être découvertes, chéries et exploitées à bon escient.

Cet article a 1 commentaire

  1. caroline

    Comme toujours dans votre jardin, voici un bel article pour nous aider à nous questionner, réfléchir et trouver nos ressources. Merci.

Laisser un commentaire