L’ombre de l’inconscient dans un rêve

Je commence délibérément cet article par le partage d’une expérience personnelle, car c’est d’elle qu’est née ma réflexion. Comme un jardinier qui partage ses expériences « de terrain ».

Ayant écrit sur l’ombre de la peine qui saccage tout lorsqu’elle remonte à la surface, vous comprendrez mon étonnement, mais surtout mon amusement à constater le lendemain que mon chat noir s’était invité dans mes rêves en « saccageant » une grande partie de mon appartement. Mélange entre restes diurnes, éléments de réalité, inconscient et imagination, le psychisme a décidemment toutes les ressources pour faire passer ses messages. Encore faut-il les déchiffrer.mizu

Je m’y suis donc attelée dans une optique de repérage de mécanismes plus ou moins universels à partir d’une expérience individuelle.

Parlons symbolisme. Le chat représente autant un savoir absolu (vision nocturne, rapport au divin et à la magie) qu’un esprit destructeur, qui plus est s’il a le malheur d’être noir (chasseur redoutable, mauvais augure, association au diable).

Dans ces termes, l’ombre, de nature sombre, peut rappeler le pelage obscur du chat noir, si difficile à percevoir dans la pénombre. L’animal-chat semble bien incarné cette « ombre » qui vient tambouriner pour nous rappeler ce que nous désirons oublier. Cette forme n’est bien évidemment pas universel et lorsque vous rêvez de chat, cela n’implique pas obligatoirement une quelconque ombre ! Elle peut ne pas se présenter à notre porte, tout comme elle peut prendre diverses formes, tantôt personnifiée, tantôt diffuse.

Life-of-Pix-free-stock-photos-sky-girl-balloon-sun-bruno-ramos-laraL’expression de cette ombre dans les rêves me semble aussi importante puisque ces derniers permettent d’expérimenter des émotions puissantes de manière sécurisée, là où le sommeil paradoxal (où les rêves sont le plus souvent repérés) protège de l’extérieur et de la réalité. La désactivation du tonus musculaire nous préserve de tout passage à l’acte. L’hyperstimulation du cerveau permet d’apporter des capacités de réactions, de traitement et de contenance majorée. Et au pire, on pourra toujours se dire le lendemain que « ce n’était qu’un rêve » !

Tout cela pour montrer la richesse et l’intérêt que nos rêves, des plus vraisemblables aux plus étranges peuvent nous révéler. Tout comme nos sensations et émotions, ils peuvent être des pistes et des points d’attention pour porter plus de conscience sur ce que nous vivons. Evidemment, pas de “psychologisation” : ce n’est pas la peine de se tirer les cheveux en quatre pour comprendre le moindre petit semblant de rêve !

Et vous ?

Avez-vous déjà ressenti le besoin de décoder vos rêves ? Comment vous y êtes-vous pris ? Qu’est-ce que cette compréhension vous a apporté ?

2 Commentaires

  1. Bruno Ramos

    Bonjour!
    Je suis l’auteur de la photo que vous avez utilisé pour ce poste.
    Voulez-vous me faire une grande faveur si vous pouviez créer un lien vers mon site où je initialement publié:
    http://imagenesgratis.eu/foto-de-una-puesta-de-sol-gratis/
    Ainsi, vous pouvez utiliser plus de gens et vous aider à moi d’avoir un peu plus de visibilité.
    Merci!

    Répondre
    1. lejardindupsy (Auteur de l'article)

      Désolée d’avoir tardée, mais le lien est fait 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *